22/03/2009

Je m'explique...

02 J'ai toujours conservé une certaine distance avec la peinture. L'oeil de l'artiste ne me semblait pas pouvoir se substituer à mon propre regard et j'aurais volontiers trouvé intrusif celui qui m'aurait imposé l'image de ses propres rêves.

Amoureux des livres depuis mon enfance, j'y trouvais le plaisir de voir ce qui ne m'était pas montré, au gré de mon esprit vagabond. Je n'aimais pas les auteurs, ces êtres dérangeants qui viennent encombrer la réalité, et je me réclamais du pays des mots, du chant des phrases.

Et puis, le coup de dé du hasard vous fait rencontrer un artiste, avec ses manies insupportables et ses oeuvres aigües, un de ces êtres étranges qui vivent leurs passions jusqu'au bout de leurs rêves. Et un personnage familier vous ouvre un horizon tissé de fils, d'empreintes, de paysages, de poteaux, de perles.

C'est ainsi que mon imagination se surprend à divaguer sur toutes ces images qui s'imposent, devenues des évidences de ma vie au fil des jours.

Merci.

Expo

 

14:39 Écrit par Expo dans L'artiste | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : remy van den abeele |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.